Quelles sont les erreurs à éviter lorsqu’on fait de la communication interpersonnelle ?

La communication interpersonnelle est un mode de communication qui consiste à partager des informations ou des émotions avec un interlocuteur. C’est un moyen efficace pour se faire comprendre, mais également pour développer une bonne cohésion d’équipe dans une entreprise. Quels sont les principaux obstacles à ce mode de communication ?

Les obstacles fréquents de la communication interpersonnelle

Il existe plusieurs obstacles qui peuvent constituer un frein à une bonne communication interpersonnelle. Ils sont à découvrir dans cet article.

A découvrir également : Protégez votre réussite : guide complet sur l'importance de l'assurance professionnelle pour les entrepreneurs

Utiliser un langage autoritaire pour donner des ordres

C’est l’obstacle le plus criard en matière de communication interpersonnelle. En effet, la communication interpersonnelle ne va pas dans un seul sens. C’est un moyen d’échange, d’écoute et de partage entre deux personnes. Ainsi, lorsque dans votre expression, vous employez généralement les termes : 

  • Tu dois… ;
  • Fais ceci… ;
  • Arrête de faire… ;

Vous empêchez votre interlocuteur de s’exprimer et de donner son avis sur le sujet. Cet obstacle est le même lorsque dans l’expression des termes sont employés pour menacer l’interlocuteur. Le rapport de force, de la soumission et de l’autorité n’a pas sa place dans la communication interpersonnelle. 

Avez-vous vu cela : Quelques idées pour l’innovation parfaite de votre salle de bain

Faire culpabiliser son interlocuteur

Lorsqu’on fait de la communication interpersonnelle, il est généralement recommandé de ne pas rabaisser une personne en lui faisant la morale. Rappelons que c’est un mode de communication qui vise à écouter et à comprendre. 

Ainsi, lorsque des expressions qui cherchent à rejeter la faute sur son interlocuteur sont utilisées, cela peut créer une baisse de confiance ou un désir de se justifier. C’est l’un des principaux obstacles qui transforment souvent les conversations en conflits. Il est donc recommandé de ne pas faire la morale lorsqu’on fait de la communication interpersonnelle. 

Interpréter les actes des autres 

Certaines personnes ont généralement tendance à mal interpréter le comportement ou les paroles des autres. L’interprétation n’a pas sa place dans la communication interpersonnelle puisqu’il est possible qu’un jugement puisse être erroné. L’interlocuteur se sentira dans ses conditions non écouté. 

Dans ce même contexte, il est important de mentionner qu’il faut éviter aussi de trop rassurer ou de consoler son interlocuteur. Cela pourrait se ressentir comme une façon de minimiser ses sentiments. 

Comment éviter ces obstacles ?

Il existe des méthodes efficaces pour éviter les obstacles à la communication interpersonnelle. Parmi ces moyens efficaces, l’écoute active vient en tête de liste. C’est une compétence qui consiste à prêter totalement attention à ce que dit ou fait une personne. Pour faire de l’écoute active, il faut éloigner de soi toute forme de distraction en gardant un contact visuel constant avec son interlocuteur. 

De même, l’écoute active nécessite d’adopter un langage corporel positif. Ayez de l’empathie pour votre interlocuteur et posez-lui des questions pertinentes qui montrent que vous suivez avec attention la conversation. Notons également que, pour développer une bonne communication interpersonnelle, il est important de supprimer de son langage toute forme de jugement.